Sénégal : un étudiant tué dans des affrontements avec les gendarmes

Sénégal : un étudiant tué dans des affrontements avec les gendarmes Spécial

Un étudiant a été tué, 18 gendarmes blessés et des bâtiments administratifs saccagés mardi à Saint-Louis (nord du Sénégal) lors d’une confrontation entre forces de l’ordre et étudiants réclamant un paiement de bourses, selon le ministre de l’Intérieur et un journaliste de l’AFP.

Les “échauffourées” qui ont éclaté dans l’enceinte de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis “ont fait une vingtaine de blessés, dont 18 gendarmes. Malheureusement, il y a un étudiant qui est décédé à la suite de cet incident”, a déclaré le ministre, Ali Ngouye Ndiaye, sur la radio privée Radio Futurs Médias (RFM).

L‘étudiant tué l’a été “par balle” et était en deuxième année de lettres, ont affirmé à l’AFP des sources estudiantines, selon lesquelles “plus de 20 étudiants” ont été blessés dans ces violences avec les gendarmes. L‘âge de la victime n’a pas été indiqué.

Les étudiants de ce pays, avant de percevoir leurs bourses, inhalent d'abord du gaz ou perdent la vie

“Nous regrettons cet incident survenu à Saint Louis. La revendication (des étudiants) était principalement un problème de bourse”, a précisé le ministre de l’Intérieur. Faute de bourses, ils voulaient “manger sans (payer le) ticket” dans les restaurant universitaires et les autorités ont fait appel aux forces de l’ordre, selon la même source.

Le ministre a annoncé des “enquêtes qui seront normalement menées pour situer les différentes responsabilités” et indiqué que les bourses seront payées aux étudiants.

>>> LIRE AUSSI : La Côte d'Ivoire promet 450 Casques bleus au Mali

Des étudiants en colère ont, après l’annonce de la mort d’un des leurs, mis à sac le bâtiment abritant la direction des oeuvres universitaires et le siège du rectorat, a constaté un correspondant de l’AFP.

Dans l’université, divers débris jonchaient le sol au milieu de documents administratifs vandalisés, de portes et vitres brisées, après le passage des étudiants, selon la même source.

En dehors de l’université, des étudiants ont caillassé une maison dont qui appartiendrait au ministre de l’Enseignement supérieur, Marytew Niane, originaire de la région de Saint-Louis.

Deux employées de l’université ont affirmé à l’AFP n’avoir pas pu y accéder mardi à cause de ces violences.

“Les étudiants de ce pays, avant de percevoir leurs bourses, inhalent d’abord du gaz ou perdent la” vie, a dénoncé dans un message sur Whatsapp un étudiant en colère.

Les manifestations d‘étudiants sont courantes aux Sénégal mais ne font généralement pas de morts.

Les deux derniers cas de décès d‘étudiants tués dans le pays lors de confrontations avec les forces de l’ordre remontent à 2001 et 2014, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

L’Université Gaston Berger (UGB) est la deuxième publique au Sénégal, après celle de Dakar.

AFP

About Author

Éléments similaires (par tag)

  • Sénégal : Les enseignants tournent le dos au président Macky Sall

    Au Sénégal, les enseignants sont toujours mécontents après plusieurs médiations venant de tout bord. Face aux grèves répétées des enseignants, le Khalife général des Tidianes Serignes Mbaye Sy Mansour a rencontré dimanche 08 avril, les centrales concernées.


    Ainsi, le G6, qui regroupe 6 centrales du secteur de l’éducation annonce qu’il maintient son mot d’ordre de grève. Le Khalife a demandé aux membres du G6 de suspendre la grève mais ces derniers lui ont clairement signifié que leurs revendications n’ont toujours pas été satisfaites.

    Sur ce, ils ont fait savoir au Guide Religieux « avec beaucoup de respect et de déférence, que ce mot d’ordre ne nous appartient pas mais à la base » s’est prononcé leur porte-parole du jour Saourou Sène.

    Une nouvelle rencontre ce week-end 


    La réponse des syndicats au Khalife n’étant pas satisfaisante, ce dernier les invite à nouveau ce dimanche, après un échange avec la base mercredi dernier.

    Pourtant, le gouvernement a mis en place un cadre de négociation depuis plusieurs semaines. En effet, à la veille du 58e anniversaire de la fête de l’indépendance, le Chef de l’Etat a fait savoir que les enseignants vont bénéficier d’une revalorisation des indemnités de logement qui va passer de 60.000 à 85.000 FCFA à partir de Janvier 2018.

    « L’indemnité de logement allouée à tous les enseignants du pays, de 60.000 CFA à 85.000 CFA », a fait savoir Macky Sall.

    Il s’agira donc d’une « augmentation de 25.000 CFA, dont 15.000 payables à compter du 1er octobre 2018, et 10.000 à compter de 1er janvier 2019 », a-t-il poursuivi.

    Pour leur part, les enseignants parlent d’un « rééquilibrage du système de rémunération des fonctionnaires ». Car, selon eux, « il faut que ce système soit fait sur la base du niveau des concernés qui, la plupart du temps, à diplôme égal, sont moins traités que d’autres corps de fonctionnaires de l’Etat ».

    Crédit Photo: Sénégal Education

    Source : afrikmag.com

  • Sénégal: Macky Sall prépare les esprits à sa candidature pour 2019

    Le Sénégal a célébré mercredi 4 avril sa fête de l'Indépendance. Une journée marquée bien évidement par le défilé militaire. Comme le veut la tradition, c'est le chef des armées Macky Sall qui a présidé cette cérémonie. A moins d'un an de l'élection présidentielle - le premier tour est prévu le 24 février 2019 - le chef de l'Etat a présenté son ambition : rester à la tête du Sénégal.

    Symbolique, ce défilé était le dernier du septennat du président Macky Sall. Et le chef de l'Etat, en félicitant les différents corps de l'armée, en annonçant plus de moyens, a laissé entendre qu'il souhaitait poursuivre son action à la tête du Sénégal : « S'il plaît à Dieu, l'année prochaine et les années à venir, nous verrons une montée en puissance de toutes les armées et de toutes les forces paramilitaires. »

    Macky Sall a également salué l'énergie des élèves de toutes les écoles de Dakar qui ont défilé sous ses yeux. Jeunesse essentielle selon lui pour développer le pays : « J'ai été particulièrement frappé par l'allure, l'enthousiasme de la jeunesse, et c'est rassurant dans mon entreprise de construction d'un Sénégal prospère et en paix. »

    Sans être en campagne électorale, sans entrer non plus dans le jeu de l'opposition qui le critique vertement, le président Macky Sall n'a donc pas cherché à défendre son bilan mais bien à se présenter comme le futur du Sénégal.

     

     

    Source : RFI

  • Aywajieune, une plateforme en ligne pour limiter des invendus de poisson

    Comme de nombreux Sénégalais, le poisson frais est le péché mignon de Mariem Seck.

    Seulement voilà, avec son agenda d’entrepreneuse, elle n’a pas toujours le temps de se rendre au marché pour s’en procurer.

    C’est en faisant la remarque que des cas tels que celui de Mariem se multiplient à Dakar, que de jeunes start-upers ont conçu la plateforme en ligne Aywajieune qui propose de mettre en relation, pêcheurs, vendeurs et consommateurs de poissons.

    Et l’initiative semble plaire.

    « Elle m’est utile dans la mesure où je n’ai plus à me déplacer, témoigne Mariem Seck. J’allais souvent au marché de Soubedioune le soir ou alors à Castor pour essayer de trouver du poisson et ce n’était pas très évident parce que je ne trouvais pas forcément ce que je voulais et il fallait passer beaucoup de temps à marchander et en utilisant Aywajieune, je sais ce que j’achète, à quel prix et en général, j’appelle pour voir s’ils ont des poissons dont j’ai besoin et j’ai immédiatement le produit dont j’ai besoin et à un prix que je trouve raisonnablement convenable »

    Aywajieune surfe sur le succès croissant des initiatives de commerce électronique au Sénégal. Le principal intérêt de la plateforme est qu’en plus de faciliter la vie aux clients, elle est aussi une opportunité pour les vendeurs et les pêcheurs, explique Malick Birane, l’un de ses co-fondateurs.

    « Cette plateforme Aywajieune a été lancée en septembre 2015 à l’issue d’une étude qui est réalisée sur le marché de la distribution des produits halieutiques, une étude qui nous a permis de nous entretenir avec les acteurs. Ils nous ont fait part des difficultés qu’ils rencontraient à certaines périodes de l‘écoulement de leurs produits, ce qui freine le développement de leurs activités et ce qui les poussaient aussi à vendre leurs produits à des prix dérisoires. C’est à la suite de ce constat qu’on a voulu apporter une solution à cette problématique, proposer une plateforme qui va leur permettre de développer leurs activités et de pouvoir toucher le maximum d’acheteurs ».

    Deux ans après son lancement, le volume d’affaires mensuel Aywajieune se chiffre à 4 millions de francs CFA. Une croissance rapide qui développe l’appétit des initiateurs du projet qui disent avoir besoin d’un financement de 30 000 euros pour déployer le service dans l’ensemble du Sénégal.

    Africanews.com

Les dernières actualités

Réunion à Lomé sur le marché unique africain du transport aérien

Réunion à Lomé sur le marché unique africain du transport aérien

Le président togolais, Faure Gnassingbé, a ouvert lundi à Lomé, la quatrième Réu...

Le Togo victime du changement climatique selon le préfet du Zio

Le Togo victime du changement climatique selon le préfet du Zio

Après avoir rencontré les acteurs des régions centrale, Kara, Savanes et Plateau...

Une Nigériane expulsée d’un avion à cause de sa  »mauvaise odeur »

Une Nigériane expulsée d’un avion à cause de sa »mauvaise odeur »

Une Nigériane a intenté un procès contre United Airlines, estimant que la compag...

Elle accepte de se faire violer pour sauver la vie de son époux

Elle accepte de se faire violer pour sauver la vie de son époux

Le pasteur ghanéen, Nicholas Duncan-Williams a raconté une histoire déchirante d...

Il refuse d’accorder de l’intimité à son colocataire, et publie les photos sur Facebook

Il refuse d’accorder de l’intimité à son colocataire, et publie les photos sur Facebook

Un jeune homme sud-africain est devenu populaire sur la toile pour une raison tr...

Gambie : l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

Gambie : l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

Plus de cinquante migrants originaires du Ghana et d’autres pays d’Afrique de l’...

Afrique du Sud : le violeur en série condamné à plus de 254 ans de prison

Afrique du Sud : le violeur en série condamné à plus de 254 ans de prison

Reconnu coupable de plusieurs cas de viols et de violences graves, un Sud-Africa...

Jérusalem/Gaza : réunion "extraordinaire" au Caire des ministres arabes des Affaires étrangères

Jérusalem/Gaza : réunion "extraordinaire" au Caire des ministres arabes des Affaires étrangères

Les ministres arabes des Affaires étrangères tiennent jeudi au Caire une réunion...

Un homme d’affaire ougandais porte plaine exigeant une indemnisation pour des dommage causés par des souris

Un homme d’affaire ougandais porte plaine exigeant une indemnisation pour des dommage causés par des souris

Un Ougandais a fait un cirque au poste de police central de Kotido, alors qu’il...

Après un seul rendez-vous, la femme lui envoie 65.000 SMS !

Après un seul rendez-vous, la femme lui envoie 65.000 SMS !

Vous allez à un premier rendez-vous, les choses se passent bien, vous n’avez qu’...

Ouganda : la taxe sur la Bible et le Coran agace les religieux

Ouganda : la taxe sur la Bible et le Coran agace les religieux

Le gouvernement vient de rétablir la taxe sur l’importation des documents religi...

Cameroun anglophone : l'armée admet des violences contre un séparatiste

Cameroun anglophone : l'armée admet des violences contre un séparatiste

Des militaires camerounais ont “malmené et ligoté” un présumé leader séparatiste...