Un Ougandais a fait un cirque au poste de police central de Kotido, alors qu’il déposait une plainte contre la Wildlife Authority, exigeant une indemnisation pour les dommages causés par les souris


Peter Lojok Longolangiro, un homme d’affaires, a emmené avec lui cinq souris au poste de police, qu’il accuse d’avoir mangé son argent.

Longolangiro affirme que l’Autorité WildLife devrait le dédommager après avoir laissé une des espèces qu’ils devraient protéger détruire ses objets de valeur. Le père de dix enfants a révélé que c’était la dixième fois que des animaux sauvages détruisaient ses biens sans aucune compensation. La police l’a référé à un procureur d’Etat pour des conseils d’expert sur l’affaire.

>>> LIRE AUSSI : Afrique du Sud : le violeur en série condamné à plus de 254 ans de prison

Il a souligné que l’année dernière, il avait perdu toutes ses récoltes à cause des éléphants et d’autres animaux sauvages et rien n’a été fait par l’Autorité Wildlife.

Anthony Obwonyo Jabwor, le procureur de Kotido, a déclaré que l’affaire était dénuée de tout fondement. Selon ce dernier, cet incident est une leçon que l’argent devrait être gardé à la banque et non à la maison.

Le commandant de la police du district de Kotido, Alphonse Ojangole, a déclaré qu’il n’avait jamais géré un cas pareil au cours de ses douze années de service.

Publié dans Actualités

Le gouvernement vient de rétablir la taxe sur l’importation des documents religieux comme la Bible et le Coran. Les religieux dénoncent une mesure visant à priver les populations de « la nourriture de l‘âme ».

“Ce gouvernement est allé trop loin dans sa collection de taxes. Comment pouvez-vous taxer la parole de Dieu ? Il devrait plutôt venir en aide à la publication de ces documents “, a déclaré hier Ramathan Mugalu, secrétaire général du Conseil suprême musulman de l’Ouganda.

Même son de cloche du côté de son homologue chrétien, Stanley Ntagali, archevêque catholique d’Ouganda qui s’oppose à ce que des documents religieux (Bible, Coran, recueils de cantiques ou prières, etc.) soient taxés à l’importation comme à l’exportation.

Des attitudes qui en disent long sur le dégré d’agacement du « peuple de Dieu » résidant en Ouganda quant à la mesure des autorités établissant des taxes sur les livres spirituels. Pour Doris Akol, directrice générale de Uganda Revenue Authority (URA, service de collecte des impôts), la politique consistant à exonérer les documents religieux constitue un véritable « manque à gagner pour les finances publiques ».

>>> LIRE AUSSI : Paul Kagame fait fermer 6000 églises : un diplôme en théologie sera dorénavant exigé aux leaders religieux

“Nous savons que par le passé la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) n’a pas été payée sur la Bible, les livres de prières et livres de cantiques, alors que c’est prévu par la loi. C‘était une violation de la loi que de ne pas s’acquitter d’une taxe prévue par la loi. C‘était aussi un manque à gagner », a écrit le 19 avril dernier, Mme Akol en réponse à la requête de l’archevêque Ngatali demandant la levée des taxes sur les documents religieux.

« Le Parlement devrait s’impliquer »

Un manque à gagner, c’en est vraiment un. Sur quelque 40 millions d’habitants que compte l’Ouganda, neuf citoyens sur dix sont chrétiens, soit musulmans. Ce qui ferait un bon Pactole fiscal lorsqu’on sait que la taxe proposée devrait rapporter 0,81 dollar par document.

Pour Joram Kahenano, un dignitaire catholique, l’URA devrait soumettre la question au Parlement pour que ce dernier examine le problème. Mais le gouvernement est loin d’aborder la question sous cette approche. “L’URA n’est pas un monstre ; c’est son mandat assigné par la loi que de percevoir les impôts et taxes fixés par la loi », a déclaré Jim Mugunga, porte-parole du ministère des Finances.

Selon des sources proches, l‘État s’est également proposé d’instaurer de nouvelles taxes, notamment à l’encontre des utilisateurs de médias sociaux dans les prochaines lois de finances.

Mais, étant donné que le président Museveni avait exonéré ces documents religieux en ce qu’ils ne sont pas importés à des fins commerciales ou lucratives, le débat sur la taxation des livres religieux pourrait se poursuivre. Et même prendre une autre tournure. Qui sait ?

Publié dans Actualités

L’Afrique est un grand continent avec beaucoup de tribus et de cultures, les zoulous, les xhosas, les himbas, les Igbos, les Haoussas, les Akans…, le continent noir avec cette diversité peut se vanter d’avoir environ trois mille tribus africaines.
 
Une tribu ougandaise a récemment intéressé notre rédaction, en raison de sa façon de préparer ses femmes au mariage. Une préparation qui a un trait très particulier par rapport aux autres tribus africaines.

Dans de nombreuses cultures africaines, les tantes offrent des conseils à leurs jeunes nièces au fur et à mesure qu’elles passent de l’adolescence à l’âge adulte. Quand il s’agit de mariage, ces tantes préparent leurs nièces aux défis qui les attendent.

Quelle influence les tantes ont-elles sur leurs nièces?

Eh bien, pour le peuple Banyankole dans le sud-ouest de l’Ouganda, la tante fait plus que ce qui est cité plus haut, surtout pendant le mariage.

Quand un couple veut se marier, la responsabilité principale de la tante de la mariée est d’effectuer un contrôle sexuel sur sa nièce et son neveu-frère. Eh oui! la tante effectue son contrôle en ayant des rapports sexuels avec le marié pour vérifier sa puissance et sa virilité.

Elle doit aussi «tester» si la mariée est encore vierge avant de pouvoir consommer leur mariage. Une façon de montrer que cette tribu tient beaucoup à la virginité des futures mariées.

Dans d’autres traditions, on dit que la tante va aussi loin en écoutant ou regardant les mariés faire l’amour afin de prouver la puissance du couple.

Dès qu’une fille Banyankole a huit ans, elle subit de nombreuses restrictions pour la préparer au mariage.

Pendant que d’autres enfants de son âge s’amusent à travers le monde, une fille de cette partie de l’Ouganda est principalement gardée à l’intérieur, où elle est nourrie au bœuf et au millet et obligée de boire du lait en grande quantité pour se développer physiquement très vite.

Être grosse est synonyme de beauté chez les Banyankoles.
Quand elle commence à développer des seins, ses parents lui demandent également de s’abstenir d’activités sexuelles.

Il est du devoir d’un père Banyankole de trouver une femme pour son fils, car il paie également la dot. Cela se compose de quelques vaches, chèvres et pots de bière, selon la richesse de la personne.

Une fois la dot de la fiancée payé, les préparatifs du mariage commencent. Le jour du mariage, il y a beaucoup de festins à la maison de la mariée, où le père devrait abattre un taureau.

Chez le marié, il y a une autre fête où le mariage est consommé. Mais après que la tante de la mariée aie « testé » la pureté de sa nièce et couché avec le marié pour vérifier également sa puissance sexuelle.

Publié dans Insolite

L’Afrique ne fait guère pâle figure aux Jeux du Commonwealth qui poursuivent leur saison à Gold Coast, en Australie. Porté par l’Afrique du Sud et l’Ouganda, le continent compte déjà dans sa gibecière près d’une trentaine de médailles.

Le Sud-Africain Akani Simbine a causé une énorme surprise en battant le favori jamaïcain Yohan Blake, finalement 3e, lors de sa victoire sur le 100 m des Jeux du Commonwealth, lundi à Gold Coast. À 24 ans, le jeune sprinter remporte ainsi le premier grand titre de sa carrière.

Son compatriote, le nageur Chad Le Clos, s’est quant à lui offert un triplé dans sa spécialité. Après le 50 m et le 200 m papillon, le nageur a remporté lundi le 100 m nage, sa 16e médaille accumulée lors de plusieurs éditions des Jeux du Commonwealth. De quoi porter à 18 le nombre de médailles arrachées par la Nation arc-en-ciel avec une place de 5e au classement général.

En Ouganda, on n’est pas moins satisfait de ces Jeux. Ce lundi, le chef de l’Etat ougandais Yoweri Museveni s’est joint au reste du pays pour célébrer l’athlète Joshua Kiprui Cheptegei, qui a remporté dimanche matin l’or du 5000 m. A ce jour, l’Ouganda totalise trois médailles (deux en or et une en bronze) et se classe 12e au tableau des médailles.

Juste derrière ces deux Nations, arrivent le Nigeria (2 médailles d’argent en athlétisme et en tennis de table), le Kenya (3 médailles, 1 d’argent et 2 de bronze), l‘Île Maurice (2 médailles, 1 d’or et 1 de bronze) et le Cameroun (1 médaille de bronze) dans le classement Afrique.

Publié dans Athlétisme

Les dernières actualités

Une Nigériane expulsée d’un avion à cause de sa  »mauvaise odeur »

Une Nigériane expulsée d’un avion à cause de sa »mauvaise odeur »

Une Nigériane a intenté un procès contre United Airlines, estimant que la compag...

Elle accepte de se faire violer pour sauver la vie de son époux

Elle accepte de se faire violer pour sauver la vie de son époux

Le pasteur ghanéen, Nicholas Duncan-Williams a raconté une histoire déchirante d...

Il refuse d’accorder de l’intimité à son colocataire, et publie les photos sur Facebook

Il refuse d’accorder de l’intimité à son colocataire, et publie les photos sur Facebook

Un jeune homme sud-africain est devenu populaire sur la toile pour une raison tr...

Gambie : l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

Gambie : l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

Plus de cinquante migrants originaires du Ghana et d’autres pays d’Afrique de l’...

Afrique du Sud : le violeur en série condamné à plus de 254 ans de prison

Afrique du Sud : le violeur en série condamné à plus de 254 ans de prison

Reconnu coupable de plusieurs cas de viols et de violences graves, un Sud-Africa...

Jérusalem/Gaza : réunion "extraordinaire" au Caire des ministres arabes des Affaires étrangères

Jérusalem/Gaza : réunion "extraordinaire" au Caire des ministres arabes des Affaires étrangères

Les ministres arabes des Affaires étrangères tiennent jeudi au Caire une réunion...

Un homme d’affaire ougandais porte plaine exigeant une indemnisation pour des dommage causés par des souris

Un homme d’affaire ougandais porte plaine exigeant une indemnisation pour des dommage causés par des souris

Un Ougandais a fait un cirque au poste de police central de Kotido, alors qu’il...

Après un seul rendez-vous, la femme lui envoie 65.000 SMS !

Après un seul rendez-vous, la femme lui envoie 65.000 SMS !

Vous allez à un premier rendez-vous, les choses se passent bien, vous n’avez qu’...

Ouganda : la taxe sur la Bible et le Coran agace les religieux

Ouganda : la taxe sur la Bible et le Coran agace les religieux

Le gouvernement vient de rétablir la taxe sur l’importation des documents religi...

Cameroun anglophone : l'armée admet des violences contre un séparatiste

Cameroun anglophone : l'armée admet des violences contre un séparatiste

Des militaires camerounais ont “malmené et ligoté” un présumé leader séparatiste...

Algérie : 2e événement public pour le président Bouteflika en un mois

Algérie : 2e événement public pour le président Bouteflika en un mois

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a fait une nouvelle apparition publiq...

RDC : la liste des partis politiques fait débat

RDC : la liste des partis politiques fait débat

En République démocratique du Congo 599 partis politiques et 77 groupements poli...